Clés pour comprendre la douleur dans la fibromyalgie

La douleur est le symptôme le plus caractéristique de la fibromyalgie. Une douleur constante qui affecte considérablement la qualité de vie de ceux qui souffrent de cette maladie. Bien que ceci soit généralement généralisé, il prédomine le plus souvent dans une région anatomique, telle que le rachis cervical ou lombaire.

Mais les experts disent qu’il y a quelque chose qui différencie la douleur dans la fibromyalgie, ce qui le distingue de la douleur causée par d’autres causes. Les patients qui souffrent de ce problème ressentent de la douleur lorsque les stimuli ne sont normalement pas douloureux. À son tour, la perception de la douleur persiste au fil du temps, même si ce stimulus a cessé.

Les dernières recherches ont révélé que l’origine de cette douleur se trouve dans certaines altérations des structures du système nerveux central, liées à la conduction de stimuli douloureux depuis leur lieu d’origine jusqu’au cerveau. Pour des raisons encore à l’étude, le signal douloureux est amplifié donnant lieu à une douleur chronique et persistante.

Click Here to Visit the Store and find Much More....

Les dernières études analysent, précisément, une série de changements dans la chimie du cerveau des personnes souffrant de fibromyalgie, ce qui pourrait expliquer la perception de signaux douloureux. Ces changements ont à faire, par exemple, avec l’augmentation des niveaux de substance P et la diminution de la production de substances telles que la sérotonine et l’hormone de croissance.

Les scientifiques expliquent que l’un des mécanismes impliqués dans ces changements est la « conscience », où les signaux de douleur activent des circuits de la douleur au niveau du système nerveux périphérique, la moelle épinière et le cerveau de manière disproportionnée, impliquant également les zones du système nerveux liés aux sentiments, aux émotions et aux pensées. Chez les patients avec des phénomènes de sensibilisation d’un stimulus déclenche l’ampleur disproportionnée de la douleur, ce qui provoque la douleur se propager à des zones plus vastes et même projeté dans les régions éloignées du problème.

À ce stade, les traitements liés à la thérapie cognitive, liés aux techniques de pleine conscience, se sont révélés efficaces. C’est parce que, précisément, de comprendre les mécanismes qui conduisent à la sensibilisation, on peut travailler sur les aspects cognitifs de la douleur, « douleur psychique » et le travail modifie la perception que la personne ont des douleurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
error: Content is protected !!